Nos partenaires

Bannière

Vous connecter



Follow lynx_bike on Twitter
JoomlaWatch Stats 1.2.9 by Matej Koval

Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates
19
Nov
2012
Une suspension intelligente pour les VTT PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

Fruit de 5 ans de développement par le fabricant français de vélos Lapierre, la suspension intelligente Ei Shock adapte automatiquement le réglage de l’amortisseur arrière en fonction du profil du terrain qu’elle détecte grâce à différents capteurs. Rémi Gribaudo, chef de projet recherche et développement chez Lapierre, a répondu aux questions de Futura-Sciences.

Une nouveauté dans le monde du VTT vient de faire son apparition : un amortisseur qui s'harmonise avec le terrain emprunté par le vélo. Avec trois positions et des capteurs, la suspension Ei Shock s'adapte en un dixième de seconde.

Les vélos tout terrain (VTT) sont de plus en plus perfectionnés et pointus. C’est notamment le cas des VTT dits « tout suspendu » qui disposent d’une fourche et d’un amortisseur arrière dont le débattement s’adapte au terrain rencontré. Ces suspensions ont beaucoup évolué au cours des dernières années pour offrir des options de réglage qui permettent notamment de jouer sur la compression, le débattement ou encore la vitesse de rebond. Le but est de trouver le meilleur compromis entre souplesse et fermeté afin d’avoir un vélo aussi à l’aise en descente qu’efficace lorsqu’il s’agit d’attaquer une ascension.

Ei Shock, la suspension intelligente pour VTT

Et les amateurs de VTT le savent, trouver le bon réglage de suspension en fonction du terrain sur lequel on roule n’est pas chose facile. Mais une évolution majeure va avoir lieu avec l’introduction d’une suspension intelligente capable de s’adapter en temps réel au relief. Nommé Ei Shock, ce système a été mis au point par le fabricant français de cycles Lapierre qui l’a conçu à partir d’un amortisseur Rock Shox fourni par l’équipementier américain SRAM. Nicolas Vouilloz, 10 fois champion du monde de descente ou DH (down hill), a participé à son développement.

Le kit Ei Shock développé par Lapierre se compose d’un amortisseur arrière sur lequel est greffé un servomoteur, d’une batterie ayant 25 heures d’autonomie, de capteurs (accéléromètre, capteur de cadence de pédalage) et d’un miniordinateur de bord installé sur la potence du vélo qui pilote le système.
Le kit Ei Shock développé par Lapierre se compose d’un amortisseur arrière sur lequel est greffé un servomoteur, d’une batterie ayant 25 heures d’autonomie, de capteurs (accéléromètre, capteur de cadence de pédalage) et d’un miniordinateur de bord installé sur la potence du vélo qui pilote le système. © Lapierre

Il a fallu 5 ans de travail pour mettre au point ce système qui repose sur un amortisseur arrière Rock Shox Monarch RT3 sur lequel a été greffé un servomoteur contrôlé par un miniordinateur. Deux accéléromètres, l’un placé sur la fourche du VTT et l’autre dans l’ordinateur installé sur la potence ainsi qu’un capteur de cadence logé dans le boîtier de pédalier analysent en permanence les contraintes du terrain. Les informations sont envoyées au miniordinateur de contrôle et analysées par un logiciel codéveloppé avec l'École centrale de Lyon qui va choisir quel réglage appliquer à l’amortisseur en un dixième de seconde.

« Le temps de 0,1 seconde est le temps qu’il faut sur un vélo de taille moyenne qui roule à 36 km/h pour que la roue arrière passe sur le même impact que la roue avant », a expliqué à Futura-Sciences Rémi Gribaudo, chef de projet R&D chez Lapierre. « L’idée de départ du système Ei est partie du suivi d’un projet étudiant à l’Ecole centrale dont le but était de pouvoir déterminer si l’on pouvait, par l’intermédiaire de différents capteurs, déterminer sur quel type de terrain et de quelle manière on utilisait son vélo », poursuit-il en précisant que Lapierre a protégé cette technologie par un brevet.

Trois positions pour s'adapter à tous les terrains

La suspension Ei Shock travaille avec trois positions (bloquée, ouverte et intermédiaire) qui sont enclenchées en fonction du terrain et de la manière dont le pilote pédale :

  • pédalage + aucun choc dans la fourche. Cela indique que le cycliste évolue sur un terrain plat. L’amortisseur arrière est donc bloqué afin d’offrir le meilleur rendement au pédalage en évitant le phénomène de pompage de la suspension ;
  • pédalage + petits chocs dans la fourche. Le pilote évolue sur un terrain faiblement accidenté ou en montée. L’amortisseur passe en position intermédiaire afin d’offrir le meilleur compromis rendement/motricité ;
  • pédalage + gros chocs. Cela indique que le pilote est sur un terrain fortement accidenté sur lequel il a besoin d’un maximum de motricité. L’amortisseur passe en mode ouvert ;
  • pas de pédalage. Le pilote est engagé dans une descente et l’amortisseur est ouvert afin qu’il dispose du débattement maximal.

« Le système de suspension se régule de 20 à 30 fois par minute », indique Lapierre. Une commande placée sur le guidon du VTT permet de choisir manuellement la position de l’amortisseur et d’agir sur la sensibilité du mode automatique. Le système est alimenté par une batterie créditée de 25 heures d’autonomie, installée sur le tube inférieur du cadre. Le miniordinateur de bord fait également office de compteur classique qui affiche la vitesse, le chronomètre, la distance parcourue, la vitesse moyenne et instantanée. L’ensemble du kit Ei Shock pèse 350 grammes. Il sera commercialisé sous forme d’option avec certains modèles haut de gamme 2013 de la marque à partir du mois prochain. Son prix, entre 400 et 500 euros selon les modèles. Le système pourrait être adapté à d’autres modèles d’amortisseurs.

En revanche, Lapierre n’a pour le moment pas l’intention d’accorder de licence pour sa technologie Ei Shock. Une chose est sûre, cette innovation marque un tournant dans le monde du vélo tout terrain. Et pourquoi pas imaginer dans un avenir proche de l’assistance électronique notamment sur la fourche, la transmission ou encore le freinage ? « Il y a effectivement probablement de la place dans le futur pour plus d’électronique embarquée… » confirme Rémi Gribaudo.


Lire 0 Commentaires... >>
Mise à jour le Lundi, 19 Novembre 2012 09:08
 
01
Nov
2009
Convocation à l'Assemblée Générale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean-Philippe Genieyz   
Vous êtes invités à participer à notre Assemblée Générale qui aura lieu le vendredi 16 Novembre 2012 à 20h00 à Echenevex, Salle de la Chenaille.

L'ordre du jour sera le suivant :

  • Rapport moral du Président
  • Rapport financier de l'exercice 2012
  • Projets 2013
  • Questions / Réponses
  • Élection des membres du bureau

Nous clôturerons cette soirée autour "du verre de l'amitié".


Cordialement.


Lire 0 Commentaires... >>
Mise à jour le Mercredi, 14 Novembre 2012 08:13
 
08
Jan
2011
Je ne recois pas les e-mail... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

"Je ne comprend pas, je suis inscrit et je ne reçois pas les e-mail du club..."

Si c'est votre cas, alors merci d'envoyer un e-mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. avec votre nom, prénom, date de naissance et adresse.

Sportivement.


Lire 0 Commentaires... >>
Mise à jour le Vendredi, 02 Novembre 2012 00:04
 
08
Aoû
2009
Comment change mon mot de passe PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
C'est très simple, il suffit de vous connecter au site, ensuite de cliquer sur "Vos Paramètres" dans le Menu utilisateur. Vous aurez ainsi la possibilité de changer plusieurs paramètres de votre compte, nom, prénom, adresse email, mot de passe...
Lire 0 Commentaires... >>
Mise à jour le Vendredi, 02 Novembre 2012 00:02
 
16
Oct
2012
Le Roc des Alpes en 2013 à La Clusaz PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
Écrit par Administrator   
Joel Lainé, le directeur des épreuves grand public du groupe ASO (Amaury Sport Organisation), organisateur du fameux Roc d’Azur, a officialisé hier soir à Fréjus, en ouverture du 29e Roc d’Azur et en présence de représentants de la station de La Clusaz, la création du Roc des Alpes, du 14 au 16 juin 2013

 
 
 
 
“L’idée était dans les cartons”, confirme Laurent Boquillet, le “Monsieur VTT” du groupe. “Ce n’est pas diluer le Roc, mais plutôt avoir une marque une marque qui veut dire quelque chose dans le monde de VTT. C’est quelque chose de plus alpin : à la Clusaz, tout est réuni pour faire un Roc, pas seulement dans son aspect compétition”.
La montagne festive, familiale, le pendant et l’après VTT dans une “nature préservée”, c’est ce qu’on prône à La Clusaz. Alexis Bongard, le directeur de l'office du tourisme de la station, a confirmé un partenariat sur cinq ans avec ASO.
Rendez-vous est donc pris pour trois jours à la mi-juin de l’an prochain. 10 épreuves au programme avec les évidents cross-country et marathon (86 kilomètres à travers les Aravis!) et l’enduro et... de la descente. Au Cret du Loup, pour les connaisseurs. Et aussi, non pas un village expo mais une base de test, “le terrain de jeu est propice, explique Alex Masnin pour ASO.
2000 à 3000 vététistes sont d’ores et déjà attendus pour cette première. À suivre sur www.rocdesalpes.com
 
 

Lire 0 Commentaires... >>
Mise à jour le Mardi, 16 Octobre 2012 20:15
 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 4 de 30

Nos photos

Chargement...

Sondage

Qu'avez vous commandé au Père Noël ?
 

La météo à Echenevex

Jeu Ven Sam


Visiteurs

Aujourd'hui: 2
Hier: 12
Cette semaine: 31
La semaine dernière: 78
Ce mois: 177
Le mois dernier: 167
Total: 14008

Pays

44.8%France France
18.3%Israel Israel
10%United States United States
8.7%Switzerland Switzerland
6.7%Brazil Brazil